Pourquoi l’éducation financière est-elle importante dès l’âge de 7 ans ?

Si le gouvernement français insiste sur l'importante de la culture financière des enfants, c'est pour leur donner les moyens de devenir des adultes autonomes et des citoyens responsables. Mais qui est le mieux placé pour leur apprendre ? Les parents, encore une fois !

« Dis, il y a un monsieur qui te donne des billets derrière le distributeur ? », « Si t’as pas de sous, t’as qu’à payer avec ta carte ! » Pas facile pour les petits de saisir le concept d’argent dans un monde où les transactions sont de plus en plus dématérialisées. A l’âge de 5 ans, il est d’ailleurs inutile d’essayer de leur expliquer. La seule valeur que comprennent ces chers bambins est d’ordre sentimentale. Tout au plus vont-ils procéder à une forme de troc : « Je te prête ma poupée mais je peux jouer avec ton camion de pompier ». De l’avis des psychologues, il est donc inutile d’encombrer leur cerveau avec des notions trop abstraites.

A 7 ans, l'éducation peut commencer

Inculquer la culture financière aux jeunes, c'est leur permettre d'acquérir les compétences dont ils auront besoin plus tard, une fois devenus adultes. Des notions dont ils pourront se servir dans leurs vies personnelle et professionnelle. C'est pour cela qu'en 2016, le gouvernement a décidé de mettre en oeuvre une stratégie nationale d’éducation financière dès l'école primaire. Et effectivement à 7 ans, l’âge de raison, l’enfant est capable de compter les pièces, de les reconnaître : vingt centimes ça fait beaucoup moins de bonbons qu’un euro ! Il commence à se constituer un butin grâce à la petite souris qui se glisse la nuit sous son oreiller. 

Des exercices pratiques

7 ans, c'est donc l'âge idéal pour commencer à lui verser régulièrement de l’argent de poche. De petites sommes, bien sûr, mais qu’il s’amusera à compter de temps en temps pour vérifier que son trésor fructifie tout en rêvant à la boîte de Lego qu’il pourra bientôt s’offrir. Pour le familiariser à cet exercice, emmenez-le à la boulangerie acheter son goûter, et laissez-le donner lui-même les pièces et récupérer la monnaie. Et pourquoi pas apprendre en s’amusant ? Avec Monkiteco, bien sûr, en lui confiant de petites missions pour qu'avec son (petit) budget, il commence à faire ses propres calculs, mais aussi avec un jeu comme Monopoly, par exemple, qui propose plusieurs versions « junior »… Autant de façons de transformer nos petites têtes blondes en parfaits gestionnaires.

 

À découvrir également

Tenez-vous informé !

Recevez notre newsletter pour être informé de la sortie de Monkiteco.